Psychanalyse ou psychothérapie

Quelle différence ? Qui est concerné ?

Psychanalyse, psychothérapie : quelle différence ?

Si vous souffrez de difficultés récurrentes ou passagères dans votre vie amoureuse, professionnelle, familiale, amicale, vous êtes susceptible d’entreprendre une analyse (difficultés récurrentes) ou une psychothérapie de soutien (difficultés ponctuelles). Ceci étant, « psychothérapie » comporte le mot « thérapie » qui est relatif au soin. Ce terme peut s’appliquer également à la psychanalyse qui, lorsqu’elle est pratiquée avec une visée thérapeutique, est une forme de psychothérapie.

La psychanalyse interrogera plus spécifiquement les causes profondes du mal-être que vous ressentez, afin de vous aider à mieux vivre, à trouver des réponses concrètes, sur-mesure, à votre situation, soit à modifier votre vie en fonction de vos désirs profonds. Cela est possible grâce à la mise en exergue de vos modèles effecteurs de comportement, c’est à dire les comportements récurrents que vous mettez en place même s’ils ne sont pas adaptés à la situation présente.

La psychothérapie de soutien est une autre forme de psychothérapie. Elle consistera plutôt en une assistance à la compréhension des mécanismes en jeu dans la situation de blocage ponctuel que vous vivez ou des conséquences d’un traumatisme et en un soutien jusqu’au rétablissement de l’équilibre qui prévalait avant la survenue de votre problème. Et ce, contrairement à la méthode psychanalytique qui vous permet de modifier en profondeur votre équilibre (pas votre personnalité qui ne peut être changée à l’âge adulte), si vous le souhaitez.

Psychanalyse, psychothérapie individuelle : quelles indications ?

Les indications les plus courantes pour une psychanalyse ou une psychothérapie individuelle sont en général (liste non exhaustive) : la dépression, le burn out, les conséquences d’abus, l’anxiété, les phobies, les troubles alimentaires, les troubles sexuels, les difficultés relationnelles, les conflits, les troubles de l’affirmation de soi, la dépendance affective, les difficultés conjugales ou familiales, la souffrance au travail. De même, les troubles provoqués par l’exposition à un pervers narcissique manipulateur relèvent tout à fait de ce type de traitement (dépression, crises de panique, anxiété, etc.).

La psychanalyse/la psychothérapie en groupe **?

Il s’agit d’un travail dont la finalité est identique à celle d’une psychanalyse ou d’une psychothérapie individuelle : c’est à dire de lever vos blocages ou de dépasser vos peurs. Toutefois, le mode opératoire est différent et il est particulièrement indiqué lorsque votre difficulté relève de l’exposition au groupe. Par exemple, lorsqu’il vous est difficile de vous exprimer en public, ou bien si vous vous sentez désocialisé parfois ou exclu de certains groupes (familiaux, professionnels par exemple).

Vous bénéficierez, avec une approche de groupe, d’un effet amplificateur dû à la puissance du soutien des autres participants. Vous pourrez expérimenter votre capacité à vous relier et à faire confiance aux autres, donc à vous même.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :